Le Système solaire

Le Système solaire s’est formé il y a 4,56 milliards d’années à la suite de l’effondrement d’une nébuleuse interstellaire 

Formation systeme solaireCrédits: Bill Saxton/NRAD/AUI/NSF

http://rosetta.cnes.fr/fr/web/CNES-fr/11353-gp-l-origine-du-systeme-solaire.php

512px solar system size to scale fr svg

Le Soleil est l’étoile du Système solaire. Dans la classification astronomique, c’est une étoile de type naine jaune, composée d’hydrogène(75 % de la masse ou 92 % du volume) et d’hélium (25 % de la masse ou 8 % du volume)8. Autour de lui gravitent la Terre (à la vitesse de 30 km/s), sept autres planètes, au moins cinq planètes naines, de très nombreux astéroïdes et comètes et une bande de poussière. Le Soleil représente à lui seul 99,86 % de la masse du Système solaire ainsi constitué, Jupiter représentant plus des deux tiers du reste.

270px solar prominence from stereo spacecraft september 29 2008                                                                                             

Planètes du Système solaire : 
Les quatre planètes telluriques duSystème solaire : Mercure, Vénus,Terre et Mars .

Il existe huit planètes dans le Système solaire, dénommées en occident par un nom traditionnel issu de la mythologie romaine, auquel est, bien plus rarement, associé à un symbole astrologique. Dans l'ordre par éloignement croissant avec le Soleil, ce sont :

1-Mercure ; 2-Vénus ; 3-Terre ; 4-Mars ; 5-Jupiter ; 6-Saturne ; 7-Uranus ; 8-Neptune. Les tailles respectives des huit planètes et du Soleil sont respectées, pas les  distances.  

Planete systeme solaire                 

Satellites naturels du Système solaire :

À la mi-janvier 2014, on connaît plus de 600 satellites naturels dans le Système solaire dont au moins 220 dont l'existence est confirmée. 173 satellites confirmés orbitent autour des planètes du Système solaire : Jupiter en compte 67, Saturne 62 (plus environ 150 lunes mineures), Uranus 27, Neptune 14, Mars 2 et la Terre 1. On connaît 8 lunes orbitant autour deplanètes naines : 5 pour Pluton, 2 pour Hauméa et 1 pour Éris. Environ 200 autres (dont au moins une quarantaine ayant une désignation provisoire ou définitive) ont été découvertes autour d'astéroïdes et autres petits corps. Certaines études[Lesquelles ?] estiment que 15 % des objets transneptuniens possèdent au moins un satellite.

Les plus grandes lunes du Système solaire (d'un diamètre supérieur à 3 000 km) sont la Lune de la Terre, les lunes galiléennes de Jupiter (Io, Europe, Ganymède et Callisto), Titan, la lune de Saturne, et Triton, la lune de Neptune. Toutes ces lunes sont plus grandes que Pluton. Ganymède et Titan sont plus grandes que Mercure, la plus petite des planètes du Système solaire.

Les géantes gazeuses possèdent des systèmes entiers de satellites naturels, dont une moitié ont une taille comparable à la Lune. Parmi les planètes internes, Mercure et Vénus n'ont aucun satellite, la Terre en possède un unique de grande taille (la Lune) et Mars deux lunes minuscules (Phobos et Déimos). Parmi les planètes naines, Cérès n'en possède pas (au contraire de nombreux autres objets de la ceinture d'astéroïdes) ; Éris en possède un ; Hauméa deux ; Pluton cinq (Nix, Hydra, Charon, S/2011 et S/2012  Les candidats parmi d'autres au statut de planète naine Orcus et Quaoar en possèdent aussi chacun un.

Moons of solar system fr svg

 

Les ceintures d' astéroïdes : page suivante 

 

 

                                                                                                   

 

 

 

 

 

 


 

Les ceintures d' astéroïdes :

Les ceintures d' astéroïdes :

La ceinture d'astéroïdes comprend principalement trois catégories d'astéroïdes. Dans la partie externe, près de l'orbite de Jupiter, les astéroïdes riches en carbone prédominent13. Ces astéroïdes de type C incluent plus de 75 % de tous les astéroïdes visibles.Leur composition de surface est similaire aux météorites chondrites carbonées. Du point de vue chimique, leur spectre indique une composition analogue à celle du Système solaire primitif, sans les éléments légers et volatils (comme les glaces).

Vers la portion interne de la ceinture, aux alentours de 2,5 UA du Soleil, les astéroïdes de type S (silicates) sont plus courants.Le spectre de leur surface révèle la présence de silicates et de quelques métaux, mais aucun composé carboné significatif. Ils sont donc constitués de matériaux profondément modifiés depuis les débuts du Système solaire

Une troisième catégorie, regroupant 10 % du total, est celle des astéroïdes de type M (riches en métaux). Leur spectre ressemble à celui d'un alliagefer-nickel, avec une apparence blanche ou légèrement rouge et aucune caractéristique d'absorption.                                                                                                    

Ceinture asteroides                KuiperLa ceinture de Kuiper

 

     

                                         Les orbites des principaux corps du Système solaire, à l’échelle.                                                                                                                                            

            Oort cloud sedna orbit fr svgLspn comet halleyla comète de Halley

Date de dernière mise à jour : 06/03/2016

×