Philae va t il reprendre du service ?

MISSION ROSETTA

 

Les scientifiques espéraient que Philae, le robot qui s'est posé sur la comète Tchouri en novembre 2014, se réveillerait en mars. Mais il na pas répondu. Partie remise ?

[Philae va t il reprendre du service difficile d anticiper 

Depuis son atterrissage-exploit sur la comète Tchouri le 12 novembre dernier et ses trois jours de dur labeur, Philea dort. 140 jours de silence radio. Il faut dire que le petit robot est coincé dans une zone peu éclairée, ce qui empêche ses batteries de charger. 

Les scientifiques espéraient que Philae, le robot qui s'est posé sur la comète Tchouri en novembre 2014, se réveillerait en mars. Mais il na pas répondu. Partie remise.

La comète se rapprochant petit à petit du soleil, les scientifiques espéraient que l'atterrisseur se réveillerait en mars. "Une date peut-être avancée de manière un peu prématurée", estime Francis Rocard, responsable du programme Rosetta au Cnes. Et finalement rien. Le robot n'a pas répondu aux appelslancés entre le 12 et le 20 mars par l'orbiteur Rosetta.

Toujours pas assez de lumière ?

Philae va t il reprendre du service difficile d anticiper 2628492 800x400crédit NASA

 

Pourquoi Philae ne sort-il pas de sa veille ? Il y a plusieurs facteurs. "On ne connait pas la hauteur des rochers autour du robot", explique Francis Rocard. Pour faire simple, on ne peut pas évaluer la quantité de ciel au-dessus de lui. Nous avons donc beaucoup de mal à prédire l'ensoleillement dont il bénéficie et l'énergie qu'il reçoit".

Dans ces conditions, difficile de savoir quand Philae va se réveiller. Voire même SI Philea va se réveiller. Point positif, jusqu'au 13 août, la comète va continuer à se rapprocher du soleil. Les chances de voir l'atterrisseur recharger ses batteries augmentent donc petit à petit.

Philae a trop froid

Si la quantité d'énergie est importante, la température joue aussi sur le réveil potentiel du robot, qui est programmé pour ne pas reprendre ses activités tant que la température est inférieure à -45°C. Si elle ne passe pas cette barre, Philae ne se réveillera jamais.

1880994 240 tchouri 800x600pcrédit NASA

"Rosetta ne repartira pas pour un tour"

"Il se trouve très légèrement dans l'hémisphère sud de Tchouri", précise Francis Rocard. A cet endroit, l'été interviendra mi-septembre". L'ambiance va donc progressivement se réchauffer et les chances de voir le robot se réveiller vont augmenter d'autant. Mais si Philae n'a pas repris du service d'ici-là, ce sera trop tard. "Une fois que la comète commencera à s'éloigner du soleil, Rosetta ne repartira pas pour un tour, note l'astrophysicien. Même si elle reste en fonctions jusqu'à fin 2016".

Une certitude : la comète va se briser en deux. Mais dans un an ? Dix ans ? Cent ans ? Mystère© PHOTO AFP -

[1880994 240 tchouri 800x600p]

Rosetta s'est fait une frayeur et se tient à distance

Autre élément qui va avoir une incidence : la distance à laquelle Rosetta peut s'approcher de Tchouri. "Philae et Rosetta ont besoin de se voir pour communiquer", résume Francis Rocard. Or en tentant de s'approcher de la comète le week-end dernier, l'orbiteur s'est fait une belle frayeur. 

La sonde s'est calée sur de "fausses étoiles"

Samedi, il a tenté de se positionner à 14 km de Tchouri, dont l'activité augmente à mesure qu'elle se rapproche du soleil. C'est alors que les capteurs d'étoiles de Rosetta, qui lui permettent de s'orienter, ont pris pour point de repère de "fausses étoiles" : des grains environnant la comète, qui, contrairement aux étoiles, bougeaient. 

Voyant Rosetta "partir en vrille", les ingénieurs de l'ESA ont décidé de désactiver ses senseurs stellaires. La sonde est passée en "safe mode" (un mode veille de sauvegarde) et ils ont failli perdre le contact avec elle, son antenne ne pointant plus vers la Terre.

Si tout a fini par rentrer dans l'ordre dimanche soir, les équipes ont passé un très mauvais week-end. Non seulement le plan de vol et le déroulé des opérations doivent être entièrement revus (des mois de travail à la poubelle), mais Rosetta n'est pas près de revenir se coller ainsi à Tchouri. Dorénavant elle restera à 100 km au mieux, ce qui est suffisant pour communiquer. Ce qui devrait remettre en question la tentative de contact prévue le 13 avril.

Bientôt des données inédites

Mais rien n'est perdu. "Il y aura un nouveau contact entre Philae et Rosetta", rassure Francis Rocard. On ne sait simplement pas quand." D'ici là, les scientifiques ont tout de même du pain sur la planche avec les nombreuses données et mesures déjà communiquées par Rosetta. 

D'ici la fin du mois d'avril, ils devraient notamment communiquer des informations sur la structure interne de Tchouri. Des données qui devraient apporter un éclairage sur la manière dont s'est formé le système solaire il y a 4,6 milliards d'années. 

Autre élément d'importance que les scientifiques espèrent obtenir de cette mission : la composition de la matière solide de Tchouri. Le forage de Philae ayant échoué et le système d'analyse de Rosetta ayant rencontré des problèmes, il faudra encore attendre. Peut-être en saura-t-on un peu plus avant l'été.

La mission a d'ores et déjà permis de répondre à plusieurs questions© PHOTO AFP -

Pas la même eau que celle de la Terre

"La nature est toujours plus complexe qu'on ne l'imagine"

Par ailleurs, que Philae se réveille ou non, lui et Rosetta ont déjà répondu à certaines questions... et en ont soulevé d'autres par la même occasion. On sait ainsi que la comète est constituée d'un dépôt de poussières recouvrant de la glace. Et surtout qu'elle sent l'œuf pourri ! 

Plus sérieusement, la mission espérait répondre notamment à cette question : l'eau qui recouvre la surface de la Terre  vient-elle des comètes ? Eh bien non. L'eau de Tchouri n'est pas la même que celle de la Terre. 

"Ce résultat de Rosetta ne bouleverse pas les choses mais les rend un peu plus complexes qu'on ne le pensait, tout en renforçant l'hypothèse des astéroïdes" comme source de l'eau terrestre, déclarait en décembre Francis Rocard. Et d'ajouter : "Finalement la nature est toujours plus complexe qu'on ne se l'imagine". 

Et à situation désespérée...

Quoi qu'il en soit, les scientifiques n'ont pas dit leur dernier mot. Si jamais Philae venait à se réveiller, la première chose qu'ils feront sera de reprogrammer le robot pour qu'il optimise son énergie. Plutôt que se concentrer sur la charge de ses batteries, le robot aura ordre de travailler d'arrache-pied à récolter des données.

Dernier recours : déclencher les harpons

Et en cas d'éveil vraiment tardif, les équipes pourraient jouer leur va-tout et décider de déclencher ses harpons pour l'ancrer sur Tchouri. "Une manœuvre dangereuse car le mouvement pourrait le faire basculer. Il se retrouverait les pattes en l'air et ne pourrait plus communiquer", souligne Francis Rocard. 

Et qui sait ? En toute fin de mission, il n'est pas non plus exclu que Rosetta finisse par tenter de se poser elle-même sur la comète. Autant de possibilités qui se préciseront au fur et à mesure que Tchouri approchera du soleil. 

http://www.nasa.gov/jpl/rosetta/pia19093

 

01 juillet 2015

Jets de poussières issu de la comète rosetta

Active pits on comet large

Un certain nombre de jets de poussières issues de la comète de Rosetta peut être retracée aux fosses actifs qui ont probablement été formés par un effondrement soudain de la surface. Ces «gouffres» fournissent un aperçu de l'intérieur chaotique et diversifiée de la comète.

http://www.esa.int/

 

Date de dernière mise à jour : 22/08/2015

×