SENTINEL 3(2016)

Vue d'artiste du satellite Sentinelle-3Vue d'artiste du satellite Sentinelle-3
Crédit Thales Alenia Space

Sentinel-3 est une série de satellites d'observation de la Terre de l'Agence spatiale européenne développée dans le cadre du programme Copernicus dont les deux premiers exemplaires doivent être mis en orbite en 2016 et 2017. L'objectif du programme est de fournir aux pays européens des données complètes et actualisées leur permettant d'assurer le contrôle et la surveillance de l'environnement. Les satellites Sentinel-3 constituent une des composantes spatiales de ce programme qui comprend également notamment les Sentinel-1 (observation radar tout temps) et Sentinel-2 (observation optique haute résolution). Les Sentinel-3 doivent mesurer en particulier des grandeurs caractérisant les processus dynamiques affectant les océans : hauteur des vagues des océans, vitesse des vents, température des océans et leur couleur, reflet du processus de photosynthèse.

Le satellite Sentinel-3 d'une masse de 1,2 tonne emporte quatre instruments. Ils doivent, en configuration opérationnelle, circuler par paire sur une orbite héliosynchrone pour permettre un recueil des données avec une périodicité de 1 à 2 jours. Les deux premiers satellites de la série doivent être lancés respectivement par la fusée Rockot en 2016 et le lanceur européen Vega en 2017.

Caractéristiques techniques
Sentinel-3 est un satellite parallélépipédique de long de 3,7 m avec une section de dimension maximale 2,2 c 2,2 m en position repliée. Sa masse au lancement est de 1 250 kg dont xxx kg pour la charge utile et 90 kg d'hydrazine. Le satellite utilise une nouvelle plate-forme dérivée de celles des PRIMA et de PROTEUS. Le satellite est stabilité 3 axes. La détermination de l'orientation est obtenue grâce à des viseurs d'étoiles multi-têtes complété par 8 senseurs solaires grossiers, de magnétomètres et un récepteurs GPS à 24 canaux. Pour modifier son orientation, le satellite a recours à quatre roues de réaction, des magnéto-coupleurs pour désaturer ceux-ci et à de petits propulseurs brulant de l'hydrazine. Un rétro réflecteur laser un récepteur Doris sont également utilisés pour déterminer la position qui est connue avec une précision de 3 cm après retraitement des données collectées par l'ordinateur embarqué.

Les panneaux solaires orientables sont constitués de cellules photovoltaïques à l'arséniure de gallium triple jonction et ont une superficie de 10 m². Ils fournissent 2,1 kW en fin de vie alors que la consommation moyenne est de 1,4 kw. L'énergie est stockée dans des batteries Li-ion d'une capacité de 160 ampères-heures. Le satellite dispose d'une capacité de stockage des données de 384 gigabits (une journée de données représente 170 gigabits). Les échanges de données se font en bande X avec un débit effectif de 2 x 280 mégabits/seconde. Les commandes et paramètres de fonctionnement du satellite sont transmis en bande S avec un débit de 64 kilobits pour la voie montante et de 1 mégabits pour la voie descendante. Le satellite est conçu pour une durée de vie minimale de 7,25 ans avec un objectif de 12 ans.

 

Date de dernière mise à jour : 12/02/2016