Le nuage d'Oort et de Hills

Le nuage d'Oort

En astronomie, le nuage d'Oort, aussi appelé le nuage d'Öpik-Oort, est un vaste ensemble sphérique hypothétique de corps approximativement situé entre 20 000 à 30 000 unités astronomiques jusqu'à plus de 100 000 ua, bien au-delà de l'orbite des planètes et de la ceinture de Kuiper. La limite externe du nuage d'Oort, qui formerait la frontière gravitationnelle du Système solaire1, se situerait à plus d'un millier de fois la distance séparant le Soleil et Pluton, entre une et deux années-lumière du Soleil et plus du quart de la distance à Proxima du Centaure.

 

Origine : 

Le nuage d'Oort serait un reliquat du disque protoplanétaire originel qui se serait formé autour du Soleil après l'effondrement de la nébuleuse solaire, il y a 4,6 milliards d'années

:Structure et composition :

Le nuage d'Oort occuperait une vaste zone d'espace comprise entre la limite externe de la ceinture de Kuiper, vers 50 ua, et 150 000 ua ou même plus. Il serait subdivisé entre le nuage d'Oort externe (20 000 à 150 000 ua), sphérique, et le nuage d'Oort interne (1 000 à 20 000 ua), en forme de tore. Le nuage externe ne serait que lâchement lié au Soleil et serait la source de la plupart des comètes à longue période (et peut-être des comètes de type Halley). Le nuage interne, également nommé nuage de Hills, serait celui des comètes de type Halley. Les autres comètes de courte période proviendraient de la ceinture de Kuiper.                                                            Le nuage d'Oort externe pourrait contenir plusieurs millions de milliards de noyaux de comètes de plus de 1,3 km2, chacun distant de l'autre de plusieurs dizaines de millions de kilomètres

Quelques comètes auraient une distance suffisante pour faire partie du nuage d'Oort. Ces comètes, si les calculs sont exacts, ont une distance extrêmement éloignée.

Possibles objets du nuage d'Oort
Comète West    
Grande comète de janvier 
C/1992 J1 (Spacewatch)  

Formation du nuage d'Oort (illustration)credit: NASA

Nuage d oort illustration  

 


 

Kuiper belt oort cloud fr svgceinture de Kuiper et du nuage d'Oort


Schémas à l'échelle des orbites des principaux corps du Système solaire. En haut à gauche, le Système solaire interne ; en haut à droite, le Système solaire externe ; en bas à droite, l'orbite de Sedna ; en bas à gauche, la localisation hypothétique du nuage d'Oort. Chaque schéma effectue un zoom arrière par rapport au précédent permettant de mettre les distances en perspective.

Oort cloud sedna orbit fr svg

 

Le nuage de Hills

Le nuage de Hills, également appelé nuage interne d'Oort, nuage interne d'Öpik-Oort, nuage interne ou nuage d'Oort fossile, est un vaste ensemble sphérique hypothétique de corps du nuage d'Oort qui serait situé entre 100 et 3 000 unités astronomiques.

Ce disque est donc bien au-delà de l'orbite des planètes et de la ceinture de Kuiper. Le nuage (externe) d'Oort, pour sa part, forme une structure sphéroïdale au-delà du nuage de Hills.

HillsJack G. Hills est un théoricien de la dynamique stellaire, il a travaillé sur le nuage de Oort, dont la partie interne, le nuage de Hills, a été nommé en son honneur.

Structure et composition

Les comètes du nuage d'Oort sont constamment perturbées par leur environnement. Une partie non négligeable quitte le Système solaire ou va dans le système interne. Ce nuage aurait donc dû s'épuiser depuis longtemps, or il n'en est rien. La théorie du nuage de Hills pourrait fournir une explication. J.G Hills ainsi que d'autres scientifiques ont suggéré qu'il serait une source qui livre des comètes dans un halo externe du nuage d'Oort en le réapprovisionnant lorsque ce halo externe est épuisé. Il est donc fort probable que le nuage de Hills soit la plus grande concentration de comètes de tout le Système solaire9.
Le nuage de Hills occuperait une vaste zone d'espace comprise entre la limite externe de la ceinture de Kuiper, vers 50 ua, et 20 000 ua, voir 30 000 ua.

Date de dernière mise à jour : 03/08/2015